Le bien-fondé du syndic de faillite

Affiché par sur oct 1, 2014 dans Blog | 0 commentaires

Les entrepreneurs au sein d’une société jouent un rôle fondamental. Partant de cette considération, les autorités locales ont mis sur pieds des mécanismes à l’instar du syndic de faillite pour les protéger. Cet article vous donne plus amples informations.

Qu’est-ce que le syndic de faillite ?

Il s’agit d’une organisation décentralisée de l’état qui intervient lors des cas de redressement financier des entreprises. Il joue un rôle préventif et régulateur auprès des entreprises présentes sur tout le territoire national. Cette organisation procède généralement par des suggestions que vous êtes libre de valider ou alors de réfuter cependant à vos risques bien.

Le contexte de création de cette organisation

Conscient que le nombre d’entreprises réalisant une banqueroute devenait de plus en plus important, les gouvernements ont instauré une structure indépendante qui devait analyser les comptes bilan et d’exploitation des sociétés pour anticiper sur ces cas. Aucune faillite ne peut faire l’objet d’une gestion administratrice sans la confirmation préalable de cet organe.

Les avantages du syndic de faillite

Lorsque votre procédure de redressement économique est pilotée par le syndic de faillite, vous allez bénéficier des privilèges suivants :

  1. L’annulation de toutes les procédures judiciaires : en effet, sans l’intervention de cet organe, les créanciers ont la possibilité de recourir aux juridictions compétentes pour trouver des condamnations pécuniaires et corporelles vis-à-vis de votre gestion défaillante. En clair, le syndic de faillite vous protège contre les emprisonnements potentiels.
  2. L’équilibration de vos comptes : cette organisation va mettre sur pieds des mécanismes et des stratégies visant à rééquilibrer votre bilan afin que vous ayez un nouveau départ. Dans certains cas, vous bénéficiez des appuis financiers pour atteindre cet objectif.
  3. La crédibilité : les entreprises ayant reçu l’appui de cette structure gagnent toujours la confiance des établissements bancaires en cas de nouveaux prêts ou de financement.

La méthode de travail du syndic de faillite

Lorsque cette institution est saisie, son processus de travail est le suivant :

  • La constatation des faits. À ce stade, des experts sont mis en mission pour vérifier vos comptes et se rassurer de l’exactitude de vos déclarations.
  • Des mesures de redressements sont mises en œuvre. La plus importante est la poursuite des affaires courantes de l’entreprise afin de ne pas arrêter la production.
  • L’organisation des séances d’entretien et de négociation avec les créanciers.

Plus que jamais, un travail en synergie avec le syndic de faillite de votre région est souhaitable. Vous pouvez être certain qu’en le faisant, vous sécurisez votre investissement et vous allez contribuer au développement de votre pays.

 

Veuillez suivre le lien : Adam & Cie Syndic Inc pour plus d’informations.

Lire plus…

Quelques pratiques de l’avocat criminel

Affiché par sur mai 15, 2014 dans Blog | 0 commentaires

L’avocat criminel est un expert avéré qui assure votre défense par divers moyens.

1- Le rôle de l’avocat criminel

Lorsque vous êtes sous le coup de poursuites criminelles, l’avocat criminel se charge Fade :

a) Vous faire une présentation claire des diverses accusations qui sont portées à votre encontre.

b) Vous présentez les différentes implications ainsi que les risques qui pèsent désormais sur vous du fait de ces accusations.

c) Réaliser la mise en place de votre stratégie en ce qui concernera votre défense devant la Cour du Tribunal le moment opportun.

2- Les stratégies employées

a) Avant la date de la comparution

Avant votre comparution, la procédure impose parfois une mise aux arrêts, surtout en fonction de la gravité des faits qui vous sont reprochés. Ce n’est qu’à l’issue de cette mise aux arrêts qu’il sera procédé à la fixation de la date de votre identification, puis de celle de votre comparution. Il est donc important qu’il y ait plusieurs rencontres entre vous et votre avocat afin de parvenir à une étude minutieuse de votre dossier communiqué par les services du Greffe. Cette étude permettra à ce dernier de déceler les éventuelles faiblesses de l’accusation afin d’y baser votre défense.

b) À la date de la comparution

À cette date, il vous faudra savoir si vous désirez plaider coupable ou non-coupable. Le choix de l’une ou l’autre option dépendra de la gravité de la situation perçue par votre avocat. En effet, lorsque l’accusation détient des preuves assez solides pour prouver votre culpabilité, l’option la meilleure demeure de plaider coupable afin d’obtenir le prononcé d’une peine raisonnable. Dans le cas où votre avocat perçoit favorablement vos chances d’être acquittée, il ne vous proposera pas cette stratégie.

3- Les actions de l’avocat

Afin de parvenir à obtenir gain de cause, l’avocat criminel dispose de plusieurs méthodes :

a) La méthode du dilatoire

Il s’agit d’une méthode qui permet de gagner du temps afin de parvenir à une étude plus approfondie du dossier. De plus, ce gain de temps permet le plus souvent de réunir des preuves supplémentaires en faveur du client. Toutefois, il s’agit d’une méthode employée avec technique et finesse, car les lenteurs de procédure volontaires ne sont pas très appréciées des juges lorsqu’ils s’en aperçoivent. C’est pour cela que le plus souvent, c’est par le biais des demandes de report de date d’audience pour des raisons diverses que l’avocat passera à l’action.

b) La recherche de circonstances atténuantes

En présence de circonstances atténuantes, la sanction infligée est revue à la baisse. Cela fait que tout élément pouvant prouver soit la légitime défense, soit l’absence d’intention coupable est bonne à brandir.

L’avocat criminel met son expertise à votre service pour un résultat positif.

Lire plus…

Le nouveau défi des avocats : Internet

Affiché par sur mai 12, 2014 dans Blog | 0 commentaires

En ces temps de médiatisation globale, l’ensemble de la planète peut se faire une opinion sur des évènements ou des célébrités, sans pour autant que l’information ne soit vérifiée ou même vraie. Qu’un simple mot soit interprété, déformé et amplifié, et c’est la vie d’une personne qui se retrouve jugée sans fondement, souillée ou parfois détruite. On sait bien, spécialement au Canada, que le harcèlement, la rumeur, la diffamation peuvent causer des dégâts irrémédiables et entraîner la mort de leur cible, surtout si elle est fragile.

Mais attaquer quelqu’un sur Internet n’est plus sans conséquence. La cible n’est pas virtuelle. Elle est bien réelle, elle a des droits et des moyens de se protéger. Il est donc de plus en plus fréquent qu’une victime de la rumeur se tourne vers un avocat pour atténuer les dégâts s’il n’est jamais vraiment possible de les réparer.

Les cabinets de Guy Bertrand Avocats S.E.N.C se voient donc de plus en plus souvent chargés de défendre des victimes de harcèlement sur l’Internet. C’est un changement récent et l’augmentation des dossiers de ce type est assez similaire à celle des dossiers concernant les viols : les victimes savent de mieux en mieux comment réagir et n’ont plus honte de défendre leurs droits.

L’erreur des harceleurs, c’est de penser que leur écran les protège contre les éventuelles poursuites. C’est le plus souvent un leurre, car une fois la plainte déposée, il est relativement simple de remonter à la source de l’agression. Bien souvent, l’unique fait de recevoir la visite de la gendarmerie ou une lettre d’avocat suffit à refroidir les ardeurs du délinquant.

Cependant, on n’est pas, ici, dans le cadre d’un crime unique, à un moment et un temps donnés. Le mal, lorsqu’il passe par les réseaux, se propage, même si le coupable d’origine est arrêté ou qu’il est prouvé que la cible est innocente.

C’est un défi nouveau pour les avocats, qui doivent non seulement aller jusqu’au bout de la procédure pour que le coupable soit officiellement reconnu et condamné, mais en plus, qui doivent faire connaître le jugement par les mêmes réseaux pour que la vérité se propage à son tour. Une simple déclaration dans le journal officiel n’est pas suffisante face à la rumeur virtuelle et certains cabinets se spécialisent, ou engagent des spécialistes, dans la divulgation massive des résultats du procès sur l’ensemble des médias.

Ainsi, quand de simples articles dans la presse papier ne suffisent plus et le but des défenseurs est de propager leur message sur le plus possible de blogs, journaux en ligne et forums pour le rendre « viral » comme l’agression d’origine. Internet est un nouveau front pour les avocats et leur combat ne fait que commencer.

Lire plus…

Les Syndics De Faillite Pour Un Service Diligent.

Affiché par sur fév 11, 2014 dans Blog | 0 commentaires

Il faut toujours se tenir près. Paré à toute éventualité. C’est vraiment une chose dont l’importance n’est plus à prouver. Il peut arriver par exemple que des investissements sur lesquels beaucoup d’argent a été investi se révèlent être très peu rentables. Ce qui suit directement, c’est l’obligation de rembourser l’argent qui a été emprunté pour cet investissement. Si le débiteur se retrouve dans une situation de surendettement ou d’insolvabilité, il devient très compliqué pour lui de se tirer d’affaire. D’autant plus que les créanciers sont des gens impatients. La seule chose qu’il faille faire dans une telle situation c’est avertir un syndic de faillite.

Les syndics de faillite sont vraiment très utiles pour se sortir de situations impossibles lorsque le débiteur se retrouve dans l’incapacité totale de payer les dettes. Quand les sommes qui lui sont demandées sont trop importantes, il faut simplement songer à déclarer la faillite. Et justement il n’y a pas meilleure assistance que celle d’un syndic de faillite. Les syndics peuvent être constitués de plusieurs personnes. Il s’agit pour eux de consulter la liste dressée au préalable par le failli. Celui-ci aura auparavant rédigé une liste faisant état de tous ses avoirs et acquis. Ceci permet justement de savoir ce qu’il faut liquider. Les syndics se servent alors de cette liste pour effectuer la liquidation. cliquez ici pour plus d’infos sur la faillite.

Lire plus…